La collection « Sciences humaines et sociales » sur OpenEdition Books

 

Diacritiques Éditions poursuit sur la voie de la science ouverte avec l’accession d’une deuxième collection à la plateforme OpenEdition Books.

La collection « Sciences humaines et sociales » est une collection pluridisciplinaire portant sur l’étude des sociétés arabes, musulmanes et méditerranéennes dont les faits sociaux peuvent être appréhendés au prisme de nombreuses disciplines telles que l’histoire, la géographie, les sciences politiques, la sociologie et l’anthropologie, l’islamologie, etc. La collection privilégie les recherches s’appuyant sur des études de terrain, une connaissance solide des sociétés considérées et une utilisation, dans la langue d’origine, de la production médiatique, des textes littéraires, juridiques ou religieux issus de ces sociétés. Elle a aussi bien vocation à accueillir des ouvrages collectifs que des monographies, des essais ou des ouvrages traduits.

Dans la veine des ouvrages collectifs, ces premiers livres sont issus de trois programmes de collaborations, tous initiés, animés ou soutenus par l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo UMIFRE 6, CNRS/MEAE, USR 3135).

Penser la Palestine en réseaux
(Véronique Bontemps, Jalal Al Husseini, Nicolas Dot-Pouillard & Abaher El Sakka, dir.)

« Ce livre est en très grande partie issu d’un séminaire transnational organisé par les antennes jordanienne, libanaise et palestinienne de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) et par l’université de Birzeit en Palestine, de 2011 à 2015 […] » rappellent ainsi les auteurs de Penser la Palestine en réseaux dont l’objectif était de répondre à deux préoccupations majeures : interroger un concept de plus en plus usité dans les sciences sociales ces dernières années et questionner aussi des dynamiques palestiniennes qui ne sont pas forcément manifestes. Le pari posé par cet ouvrage collectif est « largement remporté », selon les mots de Romain Damien, auteur d’une recension de l’ouvrage dans les pages la REMMM.

Un miroir libanais des sciences sociales. Acteurs, pratiques et disciplines
(Candice Raymond, Myriam Catusse & Sari Hanafi, dir.)

Avec une focale davantage centrée au niveau national, Un miroir libanais des sciences sociales. Acteurs, pratiques et disciplines est le fruit d’une même dynamique – à la fois collective et de longue haleine – portée par un projet CEDRE qui visait « à explorer les transformations du champ libanais des sciences humaines et sociales (SHS) ». Au final, en proposant des regards croisés sur les trajectoires de disciplines et de professions qui font les sciences sociales libanaises, ce « miroir » interroge leurs formations historiques et les pratiques de leurs acteurs, ancrées dans la société et confrontées à des enjeux d’autonomisation et de reconnaissance. Il en résulte un ouvrage sans équivalent à ce jour.

Un Moyen-Orient ordinaire. Entre consommations et mobilités
(Thierry Boissière & Yoann Morvan, dir.)

Un Moyen-Orient ordinaire. Entre consommations et mobilités procède lui aussi de ces dynamiques de mobilités qui animent la recherche en sciences humaines et sociales. Soutenu par un programme de recherche International Research Network, le projet « Circulation et consommation au Moyen-Orient » (CNRS – IRN CirCoMO) visait à contribuer à une anthropologie du capitalisme en étudiant les diverses formes de circulations et de consommations telles qu’elles se déploient au Moyen-Orient, dans les mondes turcs, arabes et iraniens. Appuyés sur la diversité disciplinaire propre aux sciences humaines et sociales (anthropologie, géographie, sciences politiques, sociologie et économie, histoire), les auteurs de ce livre proposent une perception renouvelée des dynamiques actuelles au Moyen-Orient.

Deux ans après la commercialisation du premier opus de la collection, Diacritiques Éditions propose aujourd’hui ces trois lectures en ligne et en accès ouvert. Cette parution sur la plateforme OpenEdition Books vient finalement compléter notre modèle de diffusion multicanal et multiformat. Nous sommes donc très heureux d’offrir aujourd’hui à ces trois livres de recherche la double vie qu’ils méritent : une vie « hybride, où le livre imprimé coexistera avec le numérique, chacun avec ses propriétés, ses modes de production et ses pratiques de lecture1 ».



Citer ce billet
diacritiques (2022, 13 juin). La collection « Sciences humaines et sociales » sur OpenEdition Books. Diacritiques Éditions. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nlp7

  1. Doueihi 2010, « Le livre à l’heure du numérique : objet fétiche, objet de résistance », dans Marin Dacos (dir.), Read/Write Book. Le livre inscriptible, Marseille, Open Edition Press, p. 95-103. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search